Sous-titrage: Qui Voit ses Peines

J’ai été très touchée lorsqu’on m’a sollicitée pour sous-titrer  “Qui Voit ses Veines”. En effet, cela pour moi voulait dire beaucoup et faisait des références directes à mon vécu personnel, […]

J’ai été très touchée lorsqu’on m’a sollicitée pour sous-titrer  “Qui Voit ses Veines”.

En effet, cela pour moi voulait dire beaucoup et faisait des références directes à mon vécu personnel, et reflétait par ailleurs des instants que j’ai pu vivre avec mes propres grands-parents. J’ai également été sensible à ce projet du fait des difficultés que représentaient le sous-titrage et l’adaptation elle-même – à la fois de respecter le rythme de la narration, la voix poétique qui surgissait, qui se tissait au sein de la révélation progressive du secret de famille… En tous les cas, j’ai été extrêmement sensibl au fait qu’on me demande de participer à un tel projet…

Vous pouvez aussi lire ce message en : Anglais

A propos Lise Morel

Venue de la région parisienne, j'habite en Ecosse depuis 1990. Professeur de français langue étrangère et traductrice, j'organise également Edimbourg Français, un groupe de conversation française à Edimbourg, que je suis fière de parrainer, et je m'occupe aussi du site web FrenchEdinburgh (http://frenchedinburgh.com).